Et si, en 2017, on osait…

 

 

 

Bousculer les habitudes afin d’aborder des thématiques importantes (devoirs, évaluation, etc.) sous un angle nouveau.

Echanger ses documents avec ses collègues en les déposant sur une plateforme collaborative.

Lire pour le plaisir, faire davantage de sport, se découvrir un nouveau passe-temps afin de se ressourcer.

Lister les formalités administratives superfétatoires (qui n’ont pas toutes été supprimées).

Exprimer son opinion en participant aux assemblées de l’association au lieu de se plaindre en salle des maîtres.

S’abonner au compte Twitter de l’AVECO.

 

Finaliser les dossiers en suspens depuis plusieurs mois (voire plusieurs années).

Elaborer un projet avec ses élèves sans avoir peur de ne pas «arriver au bout du programme».

Tourner enfin le regard vers l’avenir pour construire l’école de demain.

Ecouter le collègue épuisé qui a besoin de se confier.

S’engager au sein de son association professionnelle.

 

Donner son avis sur ses conditions de travail en répondant à l’étude sur la santé des enseignants lancée par le SER.

Elire des politiciens qui défendront l’école et qui reconnaîtront l’importance de la fonction publique.

 

Fédérer ses collègues autour d’un projet d’établissement inédit.

Intégrer les MITIC à son enseignement quotidien et utiliser davantage les nouvelles technologies en classe.

Nuancer les idées reçues sur l’école en présentant les réalisations des élèves au grand public.

 

Débrancher, parfois, ordinateurs, tablettes et smartphones.

Apprécier les grandes et les petites réussites de ses élèves.

Noter les questions que l’on se pose au sujet des assurances sociales, de la protection des données, etc., et les transmettre au comité de l’AVECO afin d’être informé de ses droits.

Nouer des contacts avec une autre région en organisant un échange linguistique.

Etre fier de sa profession.

En cette fin d’année, nous vous souhaitons des temps de partage, des moments de convivialité et des instants de bonheur. Belles fêtes et tous nos vœux pour 2017!

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.