Le jour d’après…

Nouveau conseiller d’État, nouveau chef de service, département restructuré, organigramme remanié… Que de changements en quelques mois! Pourtant, chacun se plait à dire que ces modifications sont bénéfiques. Les termes de transparence, de collaboration, d’efficience refont surface lors des discussions au sein des associations cantonales. Les beaux jours sont-ils enfin de retour?

 

La réponse à cette question demeure, pour l’instant, encore très incertaine. Les bonnes intentions et la motivation sont manifestes. Cependant, les dossiers épineux ainsi que les «casseroles » sont encore nombreux. L’année scolaire à venir sera une année charnière et nous permettra, sans aucun doute, de nous faire une idée sur la réelle marge de manoeuvre du chef de département et des chefs de service du DEF. Le dossier des mesures d’économie n’est pas encore clos pour le Cycle d’orientation. Les économies étalées jusqu’en 2019 se feront encore sentir notamment dans l’enseignement des langues et dans le domaine des décharges. L’AVECO n’a pas encore abandonné l’espoir de pouvoir renégocier ce package de mesures avec les nouvelles autorités, voire de mettre en place un moratoire sur les dernières. Même si la marge de manoeuvre est infime, le comité n’hésitera pas à se faufiler si une ouverture devait exister. D’autres dossiers, toujours d’actualité, vont également occuper le temps dévolu au comité lors des semaines de la rentrée:

– CPVal: Les discussions en lien avec la caisse de pension sont suivies de près et le comité travaille en étroite collaboration avec la direction de la FMEP afin de pouvoir vous transmettre des informations claires.

– Observatoire de l’enseignement: La HEP prépare activement la mise en place de cet observatoire qui permettra de cartographier et d’établir les besoins dans les différents degrés et branches. Les demandes répétées à ce sujet ont été entendues et nous nous réjouissons de pouvoir compter sur cet outil essentiel à une bonne organisation et gestion de l’école obligatoire valaisanne.

– Pertes d’heures et replacement des enseignants: le comité de l’AVECO s’engage à collaborer activement avec le Service de l’enseignement, ainsi qu’avec les directions afin de limiter l’impact négatif des pertes d’heures. Des discussions ont déjà eu lieu avec M. Lonfat ainsi qu’avec le chef de Département et chacun est conscient de cette problématique. La résolution est cependant ardue en raison du statut particulier des enseignants, le département ne pouvant pas imposer des engagements aux directions.

– Évaluation et adaptation du guichet unique: Une demande d’évaluation du guichet unique a été effectuée, de manière certes un peu hâtive, en fin d’année scolaire auprès des associations. Nous attendons les résultats et ferons entendre la voix des enseignants si les modifications proposées ne sont pas efficientes.

– Protection des données: Le travail avec le centre ICT, Me Fanti, préposé cantonal à la protection des données et à la transparence, et les différents représentants d’associations se poursuit. La subtilité des textes de lois rend ce travail complexe.

– Revalorisation de la profession: Notre belle profession a besoin plus que jamais d’être revalorisée et vue de manière plus positive par le grand public. Des projets existent et nous essayerons de proposer des activités allant dans ce sens. Si le terme revalorisation peut faire sourire en ces temps d’économie, il n’en reste pas moins un objectif du comité de l’AVECO. Certains dossiers en suspens ont été dépoussiérés et seront défendus au courant de l’année auprès de nos autorités.

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive et ne reprend que les dossiers récurrents. Notre comité va continuer à s’engager pour une école valaisanne de qualité, pour la défense des conditions d’apprentissage des élèves et pour une revalorisation du travail des enseignants. Chères et chers collègues, nous vous souhaitons une excellente rentrée scolaire et nous nous réjouissons de vous retrouver le mercredi 13 septembre prochain pour notre traditionnelle Assemblée générale. 

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.