Les articles de l'Educateur

Recherche avancée
2/2017 > Magazine > Coulisses
Ils/elles pensent, donc ils/elles sont!

Vous vous en souvenez, vous, du moment où vous vous êtes dit pour la première fois: «je pense»; «je suis moi»; «je ne suis personne d’autre que moi-même»; «ma pensée résonne dans un corps, dans ce corps-là et dans aucun autre»?

par Sonya Florey
 
11/2016 > Magazine > Profession
L’Erreur de Descartes

Plongé dans la planification d’une journée de classe ou en interaction avec ses élèves, l’enseignant dispose d’une vaste console de réglages qui s’étoffe au gré des progrès de la recherche. Les leviers du domaine cognitif y ont une place.

par Nicolas Bressoud
 
3/2016 > Magazine > J'éduque, donc je lis
Quatre ouvrages à découvrir

 

 

 

1. Christian Charrière Bournazel. (2015). «Liberté d’expression, justice et fraternité». Éd. Balland.

par Etiennette Vellas
 
3/2016 > Magazine > Coulisses
Sapin, edelweiss et autres symboles

Je ne sais pas si vous avez également cette habitude: lorsque le temps s’y prête, je lis la presse avec frénésie; j’emmagasine les informations; j’y reviens parfois après coup, comme si les éléments d’un puzzle se mettaient en place et créaient un sens inédit jusque-là. Les deux nouvelles qui suivent sont le résultat de ces rencontres aussi hasardeuses que fécondes.

par Sonya Florey
 
05/2015 > Magazine > La Pédagothèque
Invitation à des vacances de pédagogues!

Deux associations de Suisse romande, engagées dans la recherche pédagogique, vous invitent à passer quelques jours de vacances, permettant des rencontres en résidence, autour de thèmes et de pratiques qui nous sont chers.

par Etiennette Vellas
 
Spécial 2014 > Dossier
Les enjeux humanistes de la crise de l’éducation
«Nous sommes plongés dans une crise redoutable, grosse de graves conséquences mondiales.» C’est en ces termes qu’une des plus grandes philosophes américaines, Martha Nussbaum, introduit son récent ouvrage.
par Bernard N. Schumacher
 
6/2010 > Dossier
A l'école maternelle : devenir élève

La formule «devenir élève» (dans les programmes français relatifs aux classes enfantines de 2008) peut apparaître comme un moyen détourné de conformer l’enfant, de nier sa «globalité», un refus de le «rendre acteur, autonome». Ce témoignage cherche à montrer que cette impression première mérite d’être révisée.

par Françoise Bruno