Les articles de l'Educateur

Recherche avancée
08/2018 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Le casse-tête des rentrées scolaires

Joël Saintiphat vient de vivre sa quatrième rentrée scolaire en tant qu’enseignant haïtien. Il travaille à Désarmes, où il enseigne la philosophie et la littérature au niveau du secondaire.

 
2018/07 > Magazine > Fenêtre sur le monde
La création des cégeps: une innovation contextualisée (II)

Depuis plus d’un demi-siècle, l’enseignement supérieur a adopté trois postures d’innovation: d’abord, l’enseignement au service de la vérité, puis l’enseignement au service de la science et enfin l’enseignement au service de la société. Cet article est une suite de mon article précédent quant aux stations importantes dans la naissance des collèges d’enseignement général et professionnel (cégep).

 
6/2018 > Magazine > Fenêtre sur le monde
La création des cégeps: une innovation contextualisée

1960 est une station importante dans la mémoire québécoise; «la Révolution tranquille» engage le Québec vers de profondes transformations. Elle s’amorce officiellement dans une période dorée, qui se caractérise par l’implication active du gouvernement québécois dans une optique de rattrapage et de modernisation. En 1961, le gouvernement créa la «Commission royale d’enquête sur l’enseignement».

 
5/2018 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Quand migration ne rime pas avec motivation

Joël Saintiphat et Rolando Jean-Baptiste sont des étudiants fraîchement diplômés de l’Université publique des Gonaïves. Tous deux ont entamé une carrière dans l’enseignement.

 
4/2018 > Magazine > Fenêtre sur le monde
L’école, gage de réussite?

Maxo Ovilmar est professeur de langues et directeur d’une école privée à Desarmes. Depuis une année, il a commencé un parcours de formateur d’enseignants.

 
3/2018 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Réflexions autour du quotidien d’un enseignant haïtien

Joël Saintiphat enseigne depuis trois ans la philosophie et la littérature au niveau secondaire à Desarmes, en Haïti. Il se forme actuellement pour devenir formateur d’enseignants.

 
2018/2 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Écoliers reboiseurs, une action de plus pour un environnement meilleur

Dieuvil Dieudonn. est professeur et responsable disciplinaire dans une école de Desarmes, une petite ville en région rurale haïtienne. Depuis deux ans, il a décidé, avec un collègue, d’inclure le reboisement au rang des matières scolaires.

 
2018/1 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Des enseignants apprennent à parler de sexualité

Tout a commencé quand l’une de mes collègues, formatrice d’enseignants, m’expliqua ses déboires avec sa fille de 12 ans: elle avait aperçu, sur le téléphone familial, un SMS à l’intention de sa fille qui disait «Salut bébé, comment ça va?».

par Céline Nerestant
 
11/2017 > Magazine > Fenêtre sur le monde
S’unir, se former, se débrouiller... pour changer

Je suis Bidener Beaubrun, né à Lachapelle, une commune isolée de la vallée de l’Artibonite en Haïti. Mon rêve d’enfance était de devenir un enseignant, mais, arrivé à l’âge de faire un choix de formation, j’ai constaté qu’il n’y avait aucune école de formation pédagogique dans ma commune. La seule École Normale existante se trouvant à 1h30 de route de chez moi, j’ai loué une petite chambre afin de pouvoir suivre trois ans de cours et atteindre mes objectifs.

 
10/2017 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Lettre haïtienne à un futur enseignant

Tatiana Delpeche est une jeune enseignante haïtienne. À 27 ans, ses compétences et son engagement l’ont déjà amenée à être formatrice au service des enseignants de sa région qui n’ont pas de formation initiale. Elle adresse ici une lettre fictive à un futur enseignant, comme un cri du coeur pour lui expliquer l’importance de cette profession.

 
10/2017 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Scuola-Città Pestalozzi: l’éducation affective et relationnelle

Dans les deux articles précédents, nous avons présenté quelques fonctionnements particuliers de la Scuola-Città Pestalozzi (SCP) – une école publique expérimentale à Florence (Italie) –, comment elle prend en compte les difficultés d’apprentissage et intègre les enfants en situation de handicap. Dans cette troisième et dernière partie, nous allons nous arrêter sur la volonté de cette école d’offrir une formation plus générale aux élèves en termes de savoir-être et de savoir-vivre.

par Diego Zinetti
 
09/2017 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Quelle langue pour quel apprentissage?

Comme dans d’autres pays colonisés, la relation entre langue et apprentissage est bien complexe en Haïti. Petit résumé du contexte rural dans lequel nous travaillons en tant que formateurs d’enseignants et des dilemmes auxquels nous sommes confrontés.

par Céline Nerestant
 
09/2017 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Scuola-Città Pestalozzi: l’intégration est surtout une inclusion sociale

Après un premier article où nous avons décrit des fonctionnements particuliers de la Scuola-Città Pestalozzi (SCP), une école publique expérimentale à Florence (Italie), nous verrons à présent comment cette école prend en compte les difficultés d’apprentissage et intègre les enfants en situation de handicap.

par Diego Zinetti
 
08/2017 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Scuola-Città Pestalozzi: une école publique extraordinaire!

Ma famille et moi avons choisi de vivre l’année scolaire 2016-2017 à Florence, en Italie. J’ai donc pris un congé sans solde d’un an et j’en ai profité pour… fréquenter régulièrement une école publique expérimentale du quartier de Santa Croce, dans le centre-ville de Florence.

par Diego Zinetti
 
08/2017 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Un métier transatlantique?

Dans sa page «lekol an ayiti» d’avril 2017, l’Educateur a fait état de l’expérience d’une superviseuse et formatrice suisse d’enseignants en Haïti. Son travail de coopération et de conseil place régulièrement cette collègue au contact des pratiques pédagogiques locales.

 

 
07/2017 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Directrice pédagogique, une clé pour dynamiser l’école

J’ai toujours considéré qu’on ne peut pas enseigner sans être formé. C’est pour cela que, depuis mon entrée dans la profession il y a une quinzaine d’années, j’ai suivi trois ans d’École Normale puis participé à de nombreuses séances de formation continue. À force d’assiduité, je suis devenue moi-même formatrice. J’anime régulièrement des ateliers pédagogiques pour les collègues de ma région et j’assume le rôle particulier de directrice pédagogique dans l’équipe de direction de mon école.

 
6/2017 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Former les enseignants pour une société plus humaine

Mois après mois, mes collègues haïtiens et moi-même partageons avec vous divers éléments de la réalité éducative haïtienne, souvent très durs et parfois décourageants. Aujourd’hui, je souhaite vous parler d’un mouvement magnifique qui donne de l’espoir et l’envie de croire à ce fameux monde meilleur.

par Céline Nerestant
 
5/2017 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Le pays le plus riche du monde

Dans le cadre de mon travail avec les inspecteurs, nous partons de temps en temps en «sortie pédagogique». Il s’agit d’une sorte de course d’école, au sens propre et figuré: c’est notre sortie d’équipe, et c’est la course pour se rendre d’une école à l’autre. Le but est de faire une observation du terrain à divers niveaux (administration, pédagogie, discipline, bâtiments, mobilier, effectif des classes, présence de sanitaires) et de faire ensuite quelques recommandations à la direction.

 
4/2017 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Chouette, de la conjugaison!

Mon rôle de formatrice d’enseignants et superviseuse pédagogique en milieu rural haïtien comporte des enjeux magnifiques. J’éprouve un plaisir énorme à partager des idées et à réfléchir avec cette multitude d’enseignants qui se voient évoluer avec bonheur. Mais il m’arrive parfois de me sentir «loin»... Voici le récit d’une leçon typique que je suis amenée à observer. Bien évidemment sans aucun jugement.

par Céline Nerestant
 
3/2017 > Magazine > Fenêtre sur le monde
Sur le chemin de l’école

Dans le cadre de mon travail de formatrice d’enseignants en Haïti, j’ai la charge de visiter régulièrement les cent-cinquante écoles du district scolaire des Verrettes. Parmi ces écoles, une bonne trentaine est située dans des zones montagneuses reculées, appelées communément «les mornes».

par Céline Nerestant
 

Pages