Une assemblée immanquable

Tout au long de l’année, le secrétariat du SEJ est sollicité pour apporter des soutiens aux membres du syndicat de diverses manières. Les assemblées générales sont l’occasion d’échanger sur plusieurs sujets qui interpellent les enseignants. Des débats qui se tiendront cette année le 9 juin.

Au moment où nous écrivons ces lignes, les ordres du jour des assemblées d’associations (les SEJ primaire, secondaire et formation) ne sont pas encore connus. Celui de l’AG du syndicat dans sa globalité n’est pas non plus définitif. Tout sera sans doute sur le site du SEJ, comme annoncé par courrier fin avril, au moment où vous lirez ces lignes.

Faisons tout de même un rapide tour d’horizon des sujets d’ores et déjà connus pour chaque assemblée. Le SEJ-Primaire revoit ses statuts. Ils ont été portés à la connaissance des membres début mars, comme c’est la règle. Il ne s’agit en fait que d’une adaptation aux statuts du SEJ modifiés l’année passée. Un point concernera les dossiers en cours. Ils sont nombreux et méritent d’être débattus largement. Les fermetures de classes annoncées, dans ce cadre, le respect des droits des enseignants en CDI, la Coupe Crédit suisse, le conseil pédagogique, les épreuves de référence, sont les thèmes qui sont fréquemment évoqués auprès du secrétariat. Définir des positions solides sur ces dossiers requiert une large participation des membres primaires. Pour le SEJ-Secondaire, l’AG sera présidée par le président du SER, ceci d’autant que la reconstitution d’un comité est l’objet principal de la séance. Depuis la démission de Claudio Germana de la présidence, cet organe n’a plus fonctionné. Pourtant, les dossiers existent. L’autonomisation des directions (tout comme pour le primaire), ou l’autorisation de dispenser des cours n’apparaissant pas à son diplôme, sujet évoqué dans le dernier Educateur, sont indiscutablement à suivre de près. Du côté du SEJ-Formation, il faudra élire un nouveau président d’association. L’évaluation des fonctions occupera aussi sans doute quelques minutes de la rencontre. Le dossier d’harmonisation des statuts, laissé dans un tiroir depuis très longtemps, semble à nouveau pointer son nez. Impliqué initialement dans le groupe de travail qui a rendu un rapport intermédiaire en mai 2013, le SEJ devra rappeler que cette obligation légale qui aurait dû être appliquée depuis 2011, ne pourra entrer en vigueur sans qu’il y ait eu concertation entre partenaires sociaux. Pour ce qui est de l’AG du syndicat qui suivra ces assemblées d’associations, nous passons sur les objets statutaires. Plusieurs dossiers en cours seront évoqués. Nous pensons par exemple à la tenue des entretiens d’évaluation et de développement dans l’enseignement. Leurs contours ne sont pas encore clairement définis, contrairement à ce qui se pratique dans l’administration. Quelle place doit prendre la dimension pédagogique dans cet entretien; qui le mènera avec les enseignants; à quelle fréquence? Des questions fondamentales auxquelles il n’a jamais été répondu. Pourtant, la reconnaissance du professionnalisme des enseignants par cette démarche apparaît de plus en plus nécessaire face aux quérulents de tous poils.

Un sujet qui pourra être évoqué, parmi d’autres, avec les représentants des autorités qui seront invitées à participer à une partie de l’assemblée. On parlera aussi du Congrès 2019. Sans nous prononcer sur le fond, pour ne pas faire concurrence à nos collègues et amis du Jura bernois, ce rassemblement pourrait se tenir dans une localité qui, dans un mois, décidera peut-être de changer d’appartenance cantonale.

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.