Un regard formaté par la «chirurgie numérique»

En atelier de «décod’image», face à des images «avant-après» de célébrités, les élèves de 8 à 15 ans lancent chaque fois un «Beeh!» quasi unanime. «Elle est moche!» La version glamour les éblouit et le reste ne compte plus. Quand je les interroge sur les retouches, ils peinent pourtant à les identifier précisément.

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.