Tous les points de vue sont dans le cinéma

62 invitations offertes!

10 pour «J’veux du Soleil»

10 pour «Van Gogh»

10 pour «Santiago, Italia»

10 pour «Mid90SIt»

10 pour «La Lutte des classes»

6 pour «Les Oiseaux de passage»

 

... et encore  6 invitations offertes par Xenix-Film pour L'adieu à la nuit:

Une grand-mère insoumise

Muriel (Catherine Deneuve) anime un centre équestre en Catalogne française. Son petit-fils Alex (l’acteur vaudois, Kacey Mottet Klein) lui rend visite avant de partir au Canada. Muriel va découvrir qu‘Alex vise avec son amie d‘enfance Lila (Oulaya Amamra) un autre projet plus inquiétant. Muriel va tout entreprendre pour garder Alex en France. Téchiné aborde le croisement de la radicalité religieuse et d‘un certain idéal romantique avec toute la nuance et la tendresse nécessaires. Une mise en lumière de toute lucidité. 

L'adieu à la nuit, André Téchiné, 2019, France. Au cinéma dès le 24 avril.

Expédier nom, prénom et adresse postale à secretariat@ revue-educateur.net en précisant l’objet du désir.
 
 
Marc Houvet recommande encore:

Une histoire d’amour rebelle

À sa sortie de prison, Qiao traverse la Chine du Nord au Sud-Ouest retrouver son homme pour qui elle s‘était sacrifiée. La mise en scène d‘une fluidité vertigineuse compose un incroyable entrelacs narratif qui se déroule de 2001 à 2018, entre le portrait saisissant d‘une femme et la vaste fresque d‘un pays en brutale mutation. Un chef-d‘œuvre captivant ! Meilleur réalisateur, Festivals de Shangaï, Minsk, Dublin, Chicago 2018. Les éternelsJia Zhang-Ke, 2019, Chine. Actuellement au cinéma.

Des silences entre réalisme et magie

A la lisière de trois pays, Brésil, Colombie et Pérou, l’île de la Fantasia accueille des réfugiés, surtout ceux fuyant la guerre civile colombienne. La caméra suit l’arrivée dans cette petite île d’Ampara, une mère veuve et ses deux enfants, Nuria et Fabio. Parallèlement aux tâches prosaïques de leur intégration (trouver un job, s’inscrire à l’école, aménager une hutte sur pilotis), le fantastique imprègne cet univers insulaire avec l’apparition des disparus, des morts, autant de victimes qui gonflent les veines ouvertes de l’Amérique latine. Une fable de la réconciliation à la poésie et aux images envoûtantes. Prix du Jury, Lima, Kerala, La Havane 2018. Los Silencios, Beatriz Seigner 2019, Brésil. Au cinéma dès le 1er mai.

 

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.