Signez et faites signer l’initiative AVSplus

 

Ces dernières années, la saga des  caisses de pension a occupé et préoccupé  toutes nos associations. Elle continue de le faire, de manière plus intense  et plus inquiétante dans certains de nos cantons. Mais si c’est le cas pour nos caisses de retraite de fonctionnaires et  d’enseignants, le 2e pilier de l’ensemble de la population a aussi du plomb dans l’aile. Une démarche solidaire et sociale a amené les responsables du SER à soutenir le lancement de l’initiative AVSplus, de l’Union syndicale suisse. En effet, de nombreuses personnes ont de plus en plus de difficultés  à maintenir «de manière appropriée» leur «niveau de vie antérieur» comme le demande la Constitution  fédérale (art. 113a). Il paraît donc vital de miser sur une nécessaire augmentation des rentes AVS de 10%, ce que font  de nombreuses organisations alliées qui soutiennent cette initiative AVSplus. Pour les initiants, l’AVS est la prévoyance  vieillesse la plus sûre, la plus efficiente et la plus sociale de Suisse, et grâce à son financement aussi génial que simple et solidaire, l’AVS, l’assurance  sociale la plus importante de Suisse, reste solide. Les attaques ne manquent pas, c’est pourquoi cette initiative est bienvenue. «Les femmes profiteraient beaucoup de cette hausse. Pour cause de maternité et en raison de l’éducation des enfants, leurs rentes du 2e pilier sont souvent modestes. Dans l’AVS par contre, les interruptions de l’activité professionnelle  sont compensées au moyen de bonifications pour tâches éducatives, si bien que les rentes AVS des femmes qui  ont des enfants sont aussi d’un bon niveau. Les femmes profiteraient donc plus que la moyenne de ce supplément versés sur ces rentes. L’amélioration de l’AVS serait également intéressante  pour la jeune génération. Pour les personnes à bas ou moyens revenus, la hausse des rentes dont elles bénéficieraient  grâce à l’initiative AVSplus serait bien plus avantageuse que si elle devait avoir lieu à travers le 2e pilier. En effet, l’épargne privée destinée à la retraite coûte beaucoup plus cher parce que les  banques et les assurances se servent au passage» (USS, communiqué de presse). Une carte de signatures est encartée dans ce numéro de l’Educateur. Merci de la signer et de la faire signer le plus  largement possible. D’autres feuilles de signatures vous parviendront dans les écoles via vos  associations cantonales. Merci d’y faire bon accueil.

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.