Publier ou ne pas publier?

L’image est privilégiée par la presse magazine. C’est le fameux «choc des photos». Elle occupe une place de plus en plus importante dans la presse quotidienne. Même des journaux longtemps rétifs s’y sont mis, comme Le Monde ou la Neue Zürcher ZeitungTandis que les rédactions appliquent un code de déontologie et veillent généralement à la source des images, internet nous confronte à une avalanche visuelle qui inclut des massacres, tandis que l’internaute peine à tracer les origines et les visées exactes de ces messages.

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.