Plaidoyer pour le généraliste

 

Dans l’enseignement, comme en médecine, on a besoin de spécialistes, pointus dans leur branche, capables d’apporter au bon moment et au bon endroit l’expertise nécessaire. Mais en médecine, comme dans l’enseignement, le patient, comme l’élève, reste un individu avec toute sa complexité et son humanité, digne d’être pris en compte en tant que tel, en tant que personne, avec toute sa complexité et sa richesse, au-delà de tout besoin éducatif particulier ou pathologie spécifique. (...)

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.