Les suites de l’enquête sur la santé des enseignant-e-s

En 2017, le SER a mandaté l’Institut universitaire romand de santé au travail (IST) afin de lancer une vaste enquête sur l’état de santé du corps enseignant romand. Cette enquête a été menée auprès des enseignant-e-s membres du SER, mais aussi d’autres associations partenaires. Le taux de réponses a été très important, plus de 54%. Tous les résultats ont été présentés lors de la conférence de presse de la rentrée du SER au mois d’août 2017, durant laquelle nous avons posé des revendications. Pour le SER, les résultats de cette étude ne sont pas à prendre à la légère et il convient aux services employeurs cantonaux, en partenariat avec les partenaires sociaux, de trouver et de mettre en place les mesures nécessaires pour améliorer la situation. Le SER considère qu’une coordination est utile dans ce domaine et que la Convention scolaire romande permet de l’instaurer. 

Pour ce faire, le SER a demandé à la Conférence intercantonale de l’instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP) de créer une commission paritaire CIIP-SER chargée de veiller à l’élaboration de mesures concrètes qui puissent répondre rapidement, notamment, aux attentes et demandes du SER: 

• Une amélioration des conditions-cadres de travail afin de prévenir au maximum les risques d’épuisement professionnel et de réduire les facteurs de stress au travail. 

• La mise en place et le renforcement dans tous les cantons des mesures d’aide et de conseil aux enseignant- e-s, sous la houlette de spécialistes reconnus. 

• Une révision des textes légaux visant à améliorer le taux d’encadrement, par différentes mesures (co-enseignement, aides spécifiques aux élèves, baisse des effectifs de classe, etc.), aussi bien à l’école obligatoire qu’au secondaire II. 

• Une définition claire et précise des différents éléments de l’activité d’enseignant, garantissant le taux d’activité contractuel, et le respect de celle-ci lorsqu’elle existe. 

• L’ajout par la CIIP de la problématique de la santé des professionnels à l’école dans son programme de législature 2015-2019, ainsi que dans les programmes suivants. 

L’Assemblée plénière de la CIIP a partiellement accepté les demandes du SER puisqu’elle a mandaté la Commission des partenaires de la CIIP (COPAR) pour conduire une réflexion concentrée sur la santé des enseignant- e-s. Elle a aussi donné mandat à la FORDIFF – Formation en Direction d’Institutions de formation – et à la CLEF – Conférence latine de la formation des enseignants et des cadres – de réfléchir au renforcement de l’information et de la prévention au sein de la formation des chefs d’établissement et des cadres scolaires d’une part, de l’introduction à la formation des nouveaux/elles enseignant-e-s d’autre part. 

Les travaux de la COPAR ont débuté le 14 novembre. 

Le baromètre de la santé: mesure en classe est un petit outil conçu pour vous permettre de vérifier si les différentes normes en matière de température, éclairage, qualité de l’air… sont respectées dans votre salle de classe.

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.