Les enseignant-e-s n'ont pas la cote

Pour la première fois une étude, menée par le Pr Peter Dolton (Sussex University) et le Dr Oscar Mercenaro-Gutierrez (University of Malaga), a établi un Global teacher status index* pour montrer, en comparant 21 pays dans le monde, comment les enseignants sont perçus et quel est l’indice de confiance dont ils jouissent. La Suisse n’est pas bien classée, 15e sur 21, bien en dessous de la moyenne.

Avec un score de 23,8%, la Suisse est classée plus bas que la plupart des autres pays européens. Ce respect modéré accordé aux enseignant-e-s contraste avec la note de 6,7 sur 10 que les Suisses attribuent à leur système éducatif, et qui est la meilleure de tous les pays figurant dans l’enquête (après la Finlande). Ce que les auteurs de l’étude expliquent par le score élevé obtenu par notre pays dans les recherches internationales Pisa. D’autres paramètres soulignent le faible degré de considération et de confiance dont jouissent les membres de notre profession. Le fait, par exemple, que plus de 70% des personnes interviewées n’encourageraient pas leurs enfants à devenir enseignant-e.

Le score très moyen aussi du respect des élèves pour les enseignants. L’estime que les gens placent dans nos chefs d’établissements ne s’en sort pas mieux avec un rang de 18e sur 21.

Cette étude, comme bien d’autres, n’est pas à prendre au pied de la lettre. Elle confirme, par contre, un sentiment très présent dans l’inconscient collectif professionnel, c’est le manque de reconnaissance et de confiance qui plombe bien souvent les relations de l’école avec le monde extérieur. Non pas tant celui des parents d’élèves de chaque classe. D’autres recherches ont montré à quel point le citoyen moyen a confiance dans son enseignant, mais place tous les autres dans le même panier réprobatif. Les guerres scolaires vécues dans certains de nos cantons, la «peopolisation » de l’éducation dans la politique ont laissé des traces.

Le corps professionnel mérite plus que cette tiédeur qui le démotive et handicape son action. Pour (ré)instaurer la confiance et la considération, il va falloir bien plus qu’une étude.

 

2013 Global teacher status index (Varkey GEMS Foundation)

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.