Les «restavèk», esclaves des temps modernes

«La misère fait désespérer ses parents... Ils te font confiance, ils te donnent leur enfant... En guise d’une vie meilleure, tu le maltraites et le fais travailler comme une bourrique, tu payeras ça...»

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.