Lecture sans frontières pour des enseignants solidaires

La Semaine romande de la lecture se termine alors que paraît ce numéro de l’Educateur. Quelle belle occasion de continuer de franchir des frontières en lisant les pages des associations cantonales de ce numéro et bien sûr des suivants. Les mots des différents rédacteurs vous mèneront à travers les diverses préoccupations cantonales, les multiples décisions automnales ou encore les humeurs du corps professoral.

Se plonger dans les pages cantonales apporte parfois bien des surprises, mais le plus souvent la constatation que nos préoccupations professionnelles sont les mêmes au bord du Rhône, de la Thielle ou du Doubs. C’est d’ailleurs pour cette raison que nos associations cantonales sont membres du SER: travailler ensemble pour défendre notre métier, partager une vision de l’École romande et apporter un message pédagogique. La Semaine romande de la lecture en est un. Cette action lancée par le SER suite au premier rapport PISA fait maintenant partie du paysage pédagogique romand. Nombreuses sont les classes et les écoles à profiter de cette semaine pour mener différentes activités et jongler avec les mots.

Je souhaite que le thème de cette année – la lecture sans frontières – et l’ouverture sur le monde et les autres qu’il a permise, continuent d’être présents dans nos classes. À l’heure où un certain repli nationaliste existe dans de nombreux pays, souvent à travers les paroles de leurs dirigeants, il est bon de faire preuve d’ouverture et de solidarité. En tant qu’enseignante et enseignant, porter ce message ne peut être que positif et exemplaire pour les jeunes. 

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.