Le cinéma suisse carbure à l'énergie Soleure

Sur les bords de l’Aar, les Journées de Soleure (JdS) rassemblent durant huit jours «les professionnels de la profession» selon la formule consacrée de Godard, bref, tout ce que compte le cinéma suisse dans une multitude de styles, de générations et d’origines linguistiques. Une réussite mue par une énergie durable, à la mécanique de précision toute soleuroise.

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.