La création des cégeps: une innovation contextualisée

1960 est une station importante dans la mémoire québécoise; «la Révolution tranquille» engage le Québec vers de profondes transformations. Elle s’amorce officiellement dans une période dorée, qui se caractérise par l’implication active du gouvernement québécois dans une optique de rattrapage et de modernisation. En 1961, le gouvernement créa la «Commission royale d’enquête sur l’enseignement». Suite à des visites de terrain dans de nombreux pays occidentaux, entre autres: la France présenta le «Rapport Parent» qui a remis en question l’enseignement québécois. Sur sa recommandation, le ministère de l’Éducation est fondé. Puis, le collège d’enseignement général et professionnel (cégep) a vu le jour en 1967 par l’adoption du projet de loi 60 à l’Assemblée nationale du Québec. C’est un moment distinct et décisif dans l’histoire de l’enseignement supérieur au Québec; avec cette création, le Québec adopte une posture unique dans le monde entier. Cet article se penche sur la création des cégeps (collèges d'enseignement général et professionnel), il tente, plus particulièrement, de répondre à ce questionnement: quelles sont les dimensions de la naissance des cégeps?

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.