L’éducation au développement durable: une nécessité

Chaque année, ce que l’on appelle le Jour du dépassement intervient un peu plus tôt. Cette année, c’était le mercredi 1er août: en 212 jours seulement, l’être humain a consommé plus de ressources que ce que la Terre peut produire en 365 jours. L’humanité vit à crédit depuis. Une situation alarmante qui nécessite que des mesures drastiques soient prises pour réguler l’utilisation des ressources mondiales. 

En plus de ces mesures qui doivent être impérativement décidées par tous les États, l’éducation des citoyens en matière de développement durable doit aussi se faire. En ce sens, le rôle de l’école est essentiel. Les participants au 43e Congrès du SER l’ont bien compris. Ils ont d’ailleurs pris des décisions demandant un meilleur soutien des autorités en faveur de l’éducation au développement durable, en particulier du travail effectué en la matière par la fondation éducation21. 

Le SER souhaite que le développement durable devienne une véritable priorité nationale, tout comme l’accès à une éducation de qualité pour tous, comme cela est le cas au niveau international. En ce sens, le SER s’engage à travailler avec les différents partenaires aux niveaux romand et suisse pour faire connaître l’agenda Éducation 2030 et intensifier l’éducation en vue des objectifs de développement durable. Il va aussi veiller à ce que l’éducation pour tous reste un objectif prioritaire au niveau des cantons et continuera à s’engager pour une formation postscolaire de qualité et l’accès à une formation durant toute la vie. 

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.