Journée syndicale: retour au Locle

Quatre ans plus tard, c’est de nouveau l’aula du CIFOM au Locle qui accueillera notre prochaine journée syndicale. Le tour des districts fait exceptionnellement l’impasse sur celui de Neuchâtel*, faute de dénicher le lieu avantageux permettant la tenue de notre assemblée dans de bonnes conditions.

Les années se suivent et se ressemblent malheureusement. Le projet de mise en place d’une nouvelle grille salariale est toujours d’actualité (sans amélioration notable)… et le gouvernement fait tout ce qu’il peut pour l’imposer! Dans un contexte défavorable, le Conseil d’État pense agir au mieux et même mériter une réélection en bloc. On en reparlera en avril 2017...

Nous persistons cependant à contester la gestion du gouvernement. En particulier, l’utilisation de la grille salariale, outil de gestion à long terme, pour répondre à une préoccupation conjoncturelle à court terme (en particulier à l’effondrement des recettes fiscales des entreprises dû aux effets conjugués de la crise et de l’abaissement de leur taux d’imposition). Concernant l’enseignement, le Conseil d’État utilise les outils de gestion du siècle passé, quand le marché du travail s’arrêtait aux frontières cantonales. Il persiste à considérer les enseignants comme une main-d’oeuvre captive qui fera le dos rond face à la dégradation combinée des revenus et des conditions de travail. Parmi les nouvelles générations, combien y aura-t-il encore de Pestalozzi à opter pour une carrière neuchâteloise promettant salaire réduit et conditions de travail dégradées? Jusqu’ici, la progression salariale achevée après dix échelons servait de trompe-l’oeil; c’est terminé maintenant et les comparaisons implacablement défavorables à Neuchâtel apparaissent au grand jour. Les politiciens n’en ont pas grand-chose à faire, leur horizon s’arrête aux prochaines élections!

La définition de nos priorités et des moyens de lutte à mettre en oeuvre pour nous faire entendre et respecter par les autorités occupera naturellement l’essentiel de la matinée du 2 novembre au Locle.

La gestion et la maîtrise des problèmes de discipline dans nos classes occuperont le reste de la journée, déjà avant l’apéritif et le repas, jusqu’à 16h30. Pour traiter de ce sujet toujours plus actuel et dont les effets perturbent même les classes des premiers degrés, nous aurons la chance de bénéficier de l’expertise de M. Jean-Claude Richoz, professeur à la HEP Vaud et auteur du livre Gestion de classes et d’élèves difficiles (éd. Favre). Il illustrera son propos par des séquences vidéo et échangera avec l’assemblée. Comme c’est maintenant une tradition, celles et ceux qui auront assisté à la partie thématique obtiendront une attestation de formation continue délivrée par la HEP BEJUNE, partenaire pédagogique de la Journée.

Encore un mot pour terminer. Même si certaines directions d’école ont cherché à les en dissuader, invitez vos collègues non syndiqués à vous accompagner au Locle; c’est un droit qui leur est reconnu pour prendre connaissance de l’action du syndicat avant de décider de rejoindre ses rangs; ils n’ont rien à craindre, bien au contraire. Alors, à bientôt au Locle!

 

* Ce n’est pas tout à fait exact, puisque l’AG extraordinaire du 11 mai s’est tenue au chef-lieu

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.