J'éduque, donc je lis!

Monica Gather Thurler, Isabelle Kolly Ottiger, Philippe Losego & Olivier Maulini. (2017). Les directeurs au travail. Une enquête au coeur des établissements scolaires et sociosanitaires. Éd. Peter Lang.

L’intention des auteurs de cette enquête réalisée en Suisse romande était de faire connaître et reconnaître l’activité de direction telle qu’elle s’exerce et se vit en réalité. Défi doublement relevé: la recherche scientifique, comme tous les acteurs du domaineétudié, vont se régaler! Mais pari gagné aussi du côté des travailleurs placés sous le contrôle d’un directeur, ainsi les enseignants, car l’ouvrage, à coup sûr, ébranle toutes nos conceptions simplistes du travail de direction. C’est la complexité de cette activité, extrêmement bien décrite, qui apparaît. Un travail réel souvent prosaïque se mêlant à l’imaginaire du rôle toujours noble. Les paroles des directeurs sont fortes. Elles nous emportent dans ce flux impressionnant de sollicitations, souvent contradictoires, qui contraint en permanence leur travail. L’idée du leader charismatique ou celle de l’être désoeuvré disparaissent!

 

Jean-Michel Zakhartchouk. (2017). Quelle pédagogie pour transmettre les valeurs de la République? Éd. ESF. 

Attentats, insécurité, violences: quel rôle peut jouer l’école dans ce climat angoissant? Déjà un point d’interrogation. Six chapitres sur quinze l’incluent dans leur titre: Comment sait-on ce qui est vrai? Qui fait autorité? Un roman national, vraiment? La culture fondement de la citoyenneté? Que faire avec les religions? Des enseignants «républicains», c’est-à-dire? L’auteur et ses contributeurs naviguent ainsi dans une grande diversité de questions. L’ouvrage est clair et bien composé. La conclusion apporte la réponse-clé: «L’école doit bien faire réfléchir à ce qu’est la liberté, pratiquer vraiment l’égalité, qui passe par l’équité et un accent fort mis sur les plus fragiles et les plus éloignés d’elle, et faire revivre la fraternité à travers la coopération et l’entraide. Il reste un long chemin à parcourir. Et pour qu’on n’en reste pas aux mots, Dame Pédagogie est indispensable.»

 

Catherine Hurtig-Delattre. (2016). La coéducation à l’école, c’est possible! Préface de Frédéric Jésu. Éd. Chronique sociale. 

Instituer une coéducation à l’école, c’est dépasser la recherche d’une bonne relation à établir entre la famille et l’école. C’est proposer différentes occasions de rencontres et d’échanges avec les parents – le plus souvent en présence des enfants – pour que naisse un désir commun de participation raisonnée aux projets, tant individuels que collectifs, qui structurent les parcours et la vie scolaire de chaque enfant. Empathie, bienveillance, non-jugement, parité d’estime; volontarisme de la confiance tissée, de la main tendue, du coude à coude (plutôt que du face à face ou du dos à dos) dans la recherche d’un chemin partagé; aptitude à solliciter des ressources extérieures pour résoudre des problèmes… Tels sont quelques-uns des mots-clés qui caractérisent les pratiques et postures mobilisées en différentes circonstances, quotidiennes ou spécifiques, que l’auteure décrit minutieusement.

 

Bessa Myftiu. (2016). Récits d’expérience. Tome 1. Éd. Ovadia.

Ce petit livre n’a l’air de rien. Il rassemble pourtant des textes souvent bien écrits, qui nous touchent par leur sincérité. Leurs auteurs sont des étudiants ayant suivi les séminaires de Bessa Myftiu, mais aussi d’autres professionnels en formation à la Haute école pédagogique de Lausanne. Tous ont été incités à décrire leur pratique sous forme de récits. À mettre des mots sur leurs expériences professionnelles, leurs émotions, leurs difficultés. «Écrire, ça fait réfléchir!», note ainsi une future enseignante. Cette succession de courts récits nous promène dans des classes, évoque des anecdotes marquantes, interprète des émotions. Quel a été l’élément déclencheur qui a poussé chaque auteur à choisir ce métier? Chacun se confie, dit ses échecs et, plus encore, les défis relevés. Qu’importe! En nous faisant connaître leurs hésitations et leurs espoirs, ils nous font avancer. Sans jamais reculer. (lire aussi La Pédagothèque 11/2016)

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.