J'éduque, donc je lis!

François Jeger et Olivier Peraldi (2016). Chiffres et citoyenneté. 16 mesures pour un sursaut démocratique. Éd. Hermann. Le spectacle des affrontements actuels du monde politique en France peut laisser dubitatif l’observateur étranger: les citoyens croient-ils encore en leurs élites? Découragement, lassitude, recherche hésitante de leaders salvateurs… Pourtant, selon les auteurs de ce livre, l’envie citoyenne n’attend qu’une parole publique forte pour renaître. Ils proposent seize mesures pour ranimer la vie politique et renouveler la démocratie de leur pays. Qui vont de la sobriété législative (trop de lois, trop longues) à la réduction des parlementaires (en favorisant leur diversité sociale), ou de la collecte des statistiques ethniques (un tabou!) à la révision de la grille des métiers. Deux mesures retiennent notre attention: diversifier les profils de formateurs d’enseignants, et instaurer un tour extérieur professoral de l’enseignement supérieur. Ce catalogue d’idées peut-il avoir des échos chez nous?  

 

Pascal Trépey (2016). Confidences. Un enseignant face aux parents d’élèves. Favre: 2016. Ah les entretiens avec les parents! Tout enseignant pourrait raconter mille anecdotes sur ce sujet. Pascal Trépey se contente de trente-six récits. Courts et percutants. Il est enseignant dans une classe vaudoise de développement, ce qui éclaire son témoignage. La vie dans ce genre de classe, face à des adolescents souvent perturbés, n’est pas un long fleuve tranquille. Trépey met en scène des émotions, des doutes. Des larmes, des soupirs. Décrit parfois des situations violentes. Évoque des histoires familiales douloureuses. Pourquoi ai-je écrit ce livre? s’interroge l’auteur. Pour informer, émouvoir, intégrer, faire parfois sourire. Pour lutter contre l’échec scolaire aussi. Un peu d’amertume transparaît néanmoins dans sa conclusion: que faisons-nous, demande-t-il, une fois que les laissés-pour-compte du cursus scolaire se fracassent contre le plot de départ de leur vie professionnelle?  

 

Avanzini Guy (Dir). (2016). Les intuitions pédagogiques de Don Bosco. Chronique sociale. Cet ouvrage présente la pédagogie salésienne grâce à de nombreux spécialistes de l’éducation et de cette pensée. Pour notre XXIe siècle, bouleversé par tant de mutations et de crises, et qui nous lance, chaque jour, de nouveaux défis à relever à l’école et dans le monde de l’éducation en général, cet éducateur ouvre des voies à proposer aux jeunes en manque de repères pour leur vie, même les plus fragiles. Il invite à innover dans l’accueil que nous leur réservons, dans l’accompagnement à leur offrir, il propose de leur faire découvrir un sens à la vie, en leur donnant la possibilité de prendre des responsabilités et de s’engager au service des plus démunis. Le message de ce grand éducateur, né en 1815, est à relire en cette période d’«entre deux» civilisations qui permet tant de déraisons. À actualiser bien sûr. N’a-t-il pas dit: «J’ai fait le brouillon; vous, vous mettrez les couleurs»?  

 

Livret d’exercices Vittoz. (2016). Je développe mon attention. Chronique sociale. Connaissez-vous la méthode Vittoz? Inspirée par les travaux du médecin vaudois Roger Vittoz (1863-1925), elle s’adresse notamment à ceux qui souffrent de troubles de la concentration. D’où son utilisation pour apprendre aux enfants à gérer leurs attention et émotions. Ce petit livre très imagé a donc pour but de donner à de jeunes enfants des exercices pour mieux maîtriser leurs sensations et leur stress. Et les aider à aborder les apprentissages sereinement. Sans connaître des angoisses paralysantes. L’élève est libre de dessiner, de colorier, d’écrire sur son cahier. Il ne reçoit aucune évaluation écrite, seuls des encouragements oraux lui permettent d’avancer en confiance, sans peur d’être jugé. Les exercices peuvent être refaits à la maison, sans aucune pression, le plaisir de les refaire une fois de plus étant primordial. Une démarche ludique qui peut intéresser certains enseignants.   

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.