Faire advenir l’élève auteur de sa parole: des ruptures didactiques profondes

La mission de l’école en matière d’enseignement du français ne peut se réduire à la transmission de normes linguistiques et communicatives, elle est de donner l’occasion aux élèves de faire fonctionner, au maximum de ses possibilités, cet instrument psychique et social supérieur qu’est le langage. Ce faisant, de le développer. Elle est de faire advenir des sujets singuliers, auteurs de leur parole, en diversifiant, démultipliant les pratiques de l’oral et de l’écrit. Elle est de favoriser toutes les formes possibles de réflexivité en ouvrant des espaces intersubjectifs communs où la pensée-parole des élèves peut s’exercer dans des espaces protégés.
L'accès aux documents est réservé aux abonnés.