Enseignant public ou bénévole forcé?

Comme de nombreux enseignants engagés par l’État haïtien, Mirlène vit depuis trois ans un véritable cauchemar. Entretien avec une femme maltraitée, mais qui arrive malgré tout à conserver de l’amour pour son travail.

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.