Des classes de langue pour satisfaire la classe dominante?

En sus de son côté mercantile et des débats de qualité lancés par ses conférences, le salon Didacta, en accueillant la Journée de l’enseignement des langues, aura eu le mérite de mettre en exergue les doutes, inquiétudes et autres malaises régnant au sein de la profession (comme dans la population...), quant à l’enseignement des langues au niveau primaire...
L'accès aux documents est réservé aux abonnés.