De battre en retraite, la vie doit s’arrêter!

La fin d’une année scolaire est un moment d’émotion forte pour tout-e enseignant-e avéré-e. Pincement au coeur d’un cycle de vie qui s’achève, sentiment mélangé entre soulagement d’arriver au bout de quelque chose et regret de quitter des élèves aussi attachants qu’ils ont pu être exigeants en énergie, patience et efforts. Impression récurrente d’une disproportion entre le travail consenti et la fragilité éphémère des résultats. Sensation opiniâtre d’avoir partagé un an de plus le sort détestable de Sysiphe.

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.