Décidons de vouloir ce qui arrive

Au fil des mois, l’actualité de la SPFF a fait la une de mes billets. Mais que retenir de cette année? Mission impossible? Mission accomplie? Que nous réserve 2018? Espoirs? Désillusions? Ou tout simplement le quotidien d’une association professionnelle qui se bat sur de nombreux fronts?

Depuis des semaines, les magasins ont sorti leurs plus belles parures, leurs nouvelles collections et nous ont fait entrer dans la «féérie» des Fêtes. Dans les administrations ou les entreprises, on parle bilan, on réunit des colloques pour affiner de nouvelles stratégies, on tire des statistiques qui permettront de donner les nouvelles orientations. Les budgets, alignements de chiffres dont les recettes sont minimisées et bien sûr les dépenses exagérées, obligent à prendre des décisions difficiles et ne laissant guère de place pour des améliorations des conditions de travail ou salariales.

Les dossiers se suivent, avancent, stagnent, sont reportés ou trouvent enfin une issue favorable. La SPFF tire aussi un bilan de cette année 2017 et se projette vers l’avenir avec la volonté d’être encore plus forte, encore plus présente, voire plus agressive.

• Concept «Maintien et développement de l’école fribourgeoise»: une délégation du comité de la SPFF a participé aux divers travaux du groupe de réflexion. Nous attendons des retours et demanderons une consultation de l’ensemble des documents.

• Enseignement spécialisé: nos nombreuses interventions permettent quelques améliorations et après l’adoption de la loi, son règlement d’application sera mis en consultation au début de l’année.

• Pharmacie scolaire: la directive du 29 janvier 2016 a suscité de vives réactions. Nous devrions aboutir une solution et à des compléments à son application au printemps.

• Évaluation des élèves: une nouvelle directive est à bout touchant. Une consultation est prévue en début d’année.

• Rencontres: la SPFF n’a de cesse de porter vos soucis. Cela passe par des séances avec notre directeur, ses chefs de service, les responsables d’établissement, la direction de la HEP…

• Évaluation du personnel enseignant: après le rejet du projet ENSEVAL, nous attendons de nouvelles propositions, peutêtre pour 2018.

• Art. 511: nous attendons le rapport de la Direction de l’instruction publique et prendrons les mesures qui s’imposent afin d’atteindre notre objectif, soit le retrait de cet article. • Règlement du personnel enseignant: après de nombreux échanges de courrier, nous espérons pouvoir parler de notre garantie de poste, de notre descriptif de fonction et obtenir une revalorisation salariale.

• Passage au CO: la SPFF reconduira son enquête pour la deuxième année de la mise en oeuvre de la nouvelle procédure et proposera les adaptations souhaitées.

• Fiches de signalement: nous avons obtenu que tous les documents de demande puissent être signés par les enseignant- e-s.

• Être visible et plus proche de vous: un groupe de travail a été mandaté pour améliorer notre fonctionnement et développer notre visibilité et notre communication.

• La SPFF reste à votre écoute pour vous conseiller, vous soutenir et répondre à toutes vos questions.

• Avec nos associations soeurs et nos faitières, nous devrons nous serrer les coudes. Les décisions qui tomberont en 2018 pourraient être lourdes de conséquences.

Et si l’on décidait maintenant de vouloir ce qui arrive. 2018, c’est par là. Les défis ne manquent pas. Et c’est ensemble, avec confiance et optimisme que nous travaillerons à défendre notre idéal.

Belles Fêtes et belle année 2018.

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.