Connectée... à quoi? À qui?

Le phénomène est radical: nous évoluons dans l’ère «cybériste» – les plus jeunes avec une aisance apparente, les autres, parfois, souvent, avec le sentiment de devoir pédaler pour ne pas perdre la locomotive de vue, voire carrément d’avoir décroché. Dans quel wagon l’école veut-elle monter?

C’est toute la question qui occupera, le 24 septembre, les 8es Assises romandes de l’éducation, qui se tiendront, comme les précédentes éditions, dans les locaux de l’Unil, à Lausanne- Dorigny. Notre dossier présente les grandes lignes autour desquelles débattront les intervenant- e-s et la salle, avec comme oratrice principale et «grand témoin» de la journée la sociologue Divina Frau-Meigs (p. 5). En partant de quelques données de base sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication par les jeunes Suisses, quasi tous connectés, et sur la stratégie de «Suisse numérique» adoptée par le Conseil fédéral (p. 8, p. 11); en passant par la formation des enseignant-e-s, dont «le métier subit des pressions constantes liées au numérique» (p. 10); en passant aussi sur l’exemple fort du Luxembourg, qui s’est donné comme objectif politique et sociétal la «digitalisation » du pays, par «l’utilisation des technologies, non pas pour qu’elles dominent l’homme, mais pour remettre celui-ci, ainsi que ses besoins, au coeur des préoccupations» (p. 12); sans oublier les possibilités de coopérations public/privé (p. 6).

Culture de l’information, de l’image, éducation aux médias: ces Assises 2016 se veulent Des Assises pour comprendre (p. 4), souligne Georges Pasquier qui a réalisé ce dossier – le dernier d’une riche série commise en tant que président du SER, après ceux menés en tant que rédacteur en chef de notre revue préférée.

Le dernier... déjà?

C’est l’occasion, pour la rédaction de l’Educateur, qu’il a dirigée de 2001 à 2006, de lui dire toute sa reconnaissance pour l’élan continuel qu’il lui a donné, pour la confiance, aussi, qu’il a placée en sa successeure. Merci Georges.

Bonne lecture. 

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.