Comment ça va?

Cette question rituelle, presque machinale, qui s’échange lorsque se rencontrent deux individus, le SER la pose aujourd’hui en grand et très sérieusement aux enseignantes et aux enseignants de Suisse romande: comment allez-vous?

Interpellé d’entendre qu’un peu partout se manifestent des signes annonciateurs d’un mal-être dans la profession, ne pouvant s’appuyer sur aucune étude fiable sur le sujet en Suisse romande, le SER a décidé de lancer sa propre enquête.

Dans quelques jours, toutes les enseignantes et tous les enseignants affiliés au SER par leur association cantonale – de tous les secteurs, de l’obligatoire jusqu’au postobligatoire – et les membres d’autres associations d’enseignants qui se sont jointes au projet, recevront ainsi un courriel avec un lien menant à cette enquête et à son questionnaire en ligne.

Le dossier du présent numéro vous dit tout sur cette consultation, première du genre donc, réalisée sur l’état de santé des enseignantes et des enseignants de Suisse romande; sur qui la mène, pourquoi et comment; en insistant sur la totale confidentialité de la démarche: l’anonymat des réponses est garanti, aucun lien ne pourra être fait entre l’identité des répondants et leurs réponses, garantissent tant le SER que l’Institut universitaire romand de santé au travail, chargé de l’étude.

Pour que les résultats que ce sondage soient le plus représentatifs possible de la situation actuelle, pour qu’ils permettent des analyses crédibles sur lesquelles s’appuiera le SER pour agir si le mal-être cité plus haut devait se confirmer, il n’est qu’une condition: que le public concerné, vous, enseignantes et enseignants de Suisse romande, soyez un maximum à prendre les vingt-trente minutes nécessaires pour répondre.

Le SER lance l’appel:

Depuis plusieurs années, nos conditions de travail se péjorent. Il est temps d’agir, répondez!

 

Bonne lecture.

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.