Bienvenue sur le terrain

Les enseignants-e-s de l’école primaire (et enfantine) n’ont pas besoin d’avoir fait des études, un simple apprentissage suffit. Cette assertion, qui est à la base du document de l’UDC adopté l’autre jour par son congrès d’Ebnat-Kappel, en dit long sur le manque d’ambition du premier parti de Suisse à l’égard de notre système scolaire. Le SER se situe à l’exact opposé: il veut pour tous les enseignant-e-s de la scolarité obligatoire un haut niveau de formation. 

Il n’en reste pas moins que la formation initiale pour les cycles I et II a encore beaucoup de grain à moudre, et notamment dans son articulation théorie-pratique. Les HEP ont été le fruit de la mue du système de formation qu’habitaient plus de 150 instituts dans tout le pays. Leur naissance ne s’est pas passée sans mal et les défauts de jeunesse sont encore dominants. Il faut maintenant résolument grandir. (...)

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.