Ah! ces parents…

Il fut un temps où l’on disait bonjour à Monsieur le Régent qui était un personnage respecté, écouté, parfois craint. Souvent aussi, dans les villages, il dirigeait le choeur mixte et parfois fonctionnait comme secrétaire communal. Un instituteur de cette époque était à cent lieues d’imaginer des parents d’aujourd’hui chipotant pour une note, argumentant, critiquant l’école, le maître, les programmes et les méthodes ou, au contraire, ne prêtant pas le moindre intérêt à la scolarité de leurs rejetons. 

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.