«Utilisez votre liberté!»

Même si rien n’est jamais parfait, les ressources de l’école bernoise ne sont pas si mauvaises, en comparaison internationale notamment: c’est ce qu’affirmait entre autres Bernhard Pulver, directeur de l’Instruction publique cantonale, en invitant les enseignants réunis à Tramelan, le 25 avril dernier, à utiliser de manière optimale non seulement ces ressources, mais également «chaque centimètre carré de la liberté qui vous est accordée». Le conseiller d’État s’engageait plus avant à protéger cette marge de liberté.

Moins évaluer, davantage accompagner

Quant à l’école de demain, thème de la journée, le directeur de la DIP rappelait aux enseignants sa conviction que toute évolution doit partir de la base, des réalités vécues dans le terrain, des besoins perçus par eux dans les classes. «Mon rôle: vous entendre et créer sur cette base les conditions-cadres les meilleures possible. »

Parmi les éléments importants à discuter ces prochains mois, il s’arrêtait aux synergies du bilinguisme: «Le Lehrplan 21 (le programme d’enseignement des Alémaniques) est fortement influencé par le Plan d’études romand. Il est peut-être temps aujourd’hui de laisser s’exercer l’effet inverse, en matière de grille horaire et d’évaluation.» Et de citer l’introduction d’une leçon supplémentaire en informatique, dont le besoin se fait sentir en terre francophone aussi. Pour les 10 et 11H, le Lehrplan 21 renforce les possibilités de différenciation. «Pourquoi ne pas élargir cette offre à plusieurs leçons, définies en fonction de la formation professionnelle envisagée?», suggère le conseiller d’État en imaginant qu’une compensation pourrait intervenir au niveau des devoirs. Enfin et surtout, Bernard Pulver se penchait sur la fréquence des rapports d’évaluation et la pression qu’elle induit aussi bien pour le corps enseignant que pour les élèves. Le Lehrplan 21 supprime les évaluations de fin de 2H, de 3H et de 5H, tout en annualisant les évaluations du secondaire I. «L’école de demain pourrait être une école consacrant davantage de temps à l’accompagnement et moins à la production de notes.»

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.