Les mardis du LabEduc: éducation et vulnérabilité

Les mardis du Labeduc – Laboratoire de sociologie de l’éducation de l’Université de Lausanne – proposent prochainement deux nouvelles rencontres, ouvertes à toutes et tous, sans inscription préalable.

31 mars

Prof. Serge Ebersold, Institut national d’enseignement et de recherche, Université Paris Lumières et ESPE de Versailles. "Politiques inclusives, accessibilité et vulnérabilités"Discutante: Prof. F. Fassa, ISS, Unil

«La communication associera les dynamiques de vulnérabilisation dont atteste, notamment, l’accroissement des inégalités, à l’avènement d’un modèle de société faisant de l’entrepreneuriat son modèle de cohésion sociale. Elle s’intéressera pour ce faire aux principes de justice sous-jacentes à des politiques inclusives reliant les inégalités sociales à l’inaccessibilité des organisations, à la conception de l’action publique qu’elles revendiquent lorsqu’elles substituent le besoin de service au besoin de protection et aux principes de classement qui accompagnent la managérialisation des problèmes sociaux.»

28 avril

Mme Juliette Garnier, doctorante, LIRTES, Université Paris-Est-Créteil, "On apprend quoi ici à part à être des exclus?: quand l’exclusion temporaire en territoire ségrégué fabrique des carrières scolaires déviantes"Discutante: Prof. C. Tièche-Christinat, UER Pédagogie spécialisée, HEP-L.

"A travers une recherche de type ethnographique, menée au sein d’un dispositif associatif prenant en charge les élèves exclus temporairement de leur collège, nous nous intéresserons aux stratégies mises en place par ces jeunes afin de faire de cette épreuve qu’est la mise à l’écart de l’établissement, une occasion d’apprendre à se valoriser et d’exister socialement dans une institution scolaire qui les stigmatise. L’exclusion temporaire est ici entendue comme un rite de passage vers une nouvelle identité scolaire. Nous étudierons les mécanismes de socialisation et d’apprentissages informels entre pairs d’un nouveau rôle scolaire, celui de «l’élève perturbateur». La subjectivité de ces jeunes quant à cette sanction et quant à leur carrière scolaire dite déviante sera interrogée: comment font-ils face à la désignation institutionnelle et comment se construisent-ils et se valorisent-ils dans un espace scolaire au sein duquel ils n’arrivent pas à exceller?"

Lieux des conférences: Université de Lausanne, Bâtiment Géopolis, Salle 2235, 1015 Lausanne.

Les mardis du Labeduc sont des rencontres mensuelles autour de conférencières et conférenciers qui abordent des thèmes relatifs à la sociologie de l’éducation. A travers ces conférences régulières, l’occasion sera donnée aux étudiant·e·s, chercheur·e·s et professionnel·le·s de l’éducation et de la formation de revisiter ou découvrir des thèmes classiques ou émergents de la sociologie de l’éducation. Ainsi, chaque dernier mardi du mois sont présentés des travaux tant de chercheur-e-s reconnu-e-s que de jeunes chercheur-e-s.

Chaque semestre est consacré à une thématique spécifique, telle que: les inégalités et l’orientation scolaires; les mesures des inégalités; les rapports école-familles; les acteurs de l’éducation, etc… En plus des conférences, ces rencontres se veulent être des espaces d’échanges et de discussions entre les intervenant-e-s et les auditeur-e-s.

Ces cycles de conférences visent à réaffirmer l’intérêt que la recherche en éducation peut avoir pour les actrices et acteurs de l’éducation, à rendre visibles les nombreux travaux réalisés dans ce domaine, tant à un niveau local qu’international, et à favoriser le dialogue entre les chercheuses et chercheurs d’une part et les actrices et les acteurs d’autre part.