Contrôler le travail des enseignants: quel rôle pour les directions?

Conférence – débat
 
La question du contrôle du travail des enseignants est forcément politique, voire idéologique. Elle a plutôt mauvaise presse dans le milieu scolaire, là où les enseignants – et parfois aussi les cadres – ont tendance à revendiquer de l’autorité sur les autres et de l’autonomie pour eux-mêmes. En même temps, la quête d’efficacité et l’obligation de rendre des comptes peuvent mettre les professionnels en tension entre les règles formelles à respecter et des résultats mesurables à atteindre. Cette double contrainte plaide peut-être pour la professionnalisation du métier d’enseignant: davantage de pouvoirs, de savoirs, de responsabilités et/ou de marge de manoeuvre pour les praticiens. Mais elle oblige aussi à interroger les formes de contrôle qui peuvent contribuer au développement des compétences professionnelles comme au meilleur fonctionnement de l’institution scolaire… donc le rôle des directions dans l’orientation des pratiques et leur attestation.
Pour débattre de la question, la HEP Vaud propose, mardi 29 avril prochain, une conférence animée par Monica Gather Thurler, professeure adjointe à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève, co-fondatrice du LIFE – Laboratoire Innovation-Formation-Education, et par Olivier Maulini, professeur associé à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève, responsable du LIFE.
 
 
Mardi 29 avril 2014, à 14 h 15, HEP Vaud, auditoire C33-229.
La conférence sera suivie d’un apéritif. L’entrée est libre, mais l’inscription obligatoire, auprès de: isabelle.grosjean@hepl.chRenseignements:olivier.perrenoud@hepl.ch